Article

Comment envisager une formation dans le cadre d’une reconversion professionnelle ?

Date :

Vous souhaitez entamer une nouvelle carrière professionnelle et suivre le chemin de la reconversion ?

Stagiaire heureuse de suivre son cours

Une formation peut très souvent vous être utile et présente de nombreux avantages. Encore faut-il bien la cibler, l’entreprendre au bon moment, choisir le bon organisme et étudier son financement. Comment envisager une formation dans le cadre d’une reconversion professionnelle ? Découvrez nos réponses pour que cette étape de votre vie soit un succès.

Une formation est-elle obligatoire lors d’une reconversion professionnelle ?

Non, pas systématiquement. Le besoin en formation dépend de votre projet de reconversion professionnelle.

Plusieurs situations sont à distinguer.

Faites le point sur vos acquis

Avant de décider si une formation est à prendre en compte ou non dans votre parcours de reconversion professionnelle, il est fondamental de faire le point sur vos acquis. 

Pour cela, vous pouvez : 

  • Seul, lister vos compétences techniques (hard skills) et vos compétences comportementales (soft skills).
  • Accompagné d’un professionnel, faire un bilan de compétences. Vous passerez en revue vos centres d’intérêt, vos critères professionnels essentiels, vos savoir-faire et vos savoir-être. Généralement d’une durée de 24 heures, vous alternerez entre des phases de test et des phases d’entretien.
  • Pour les demandeurs d’emploi, Pôle emploi propose : 
    • Une formation à la reconversion professionnelle pour définir votre projet de formation. À l’issue de cet atelier d’1 journée, vous serez en mesure de définir les métiers qui vous plaisent, les compétences à acquérir, le diplôme à obtenir, les organismes de formation et les modes de financement. 
    • Une évaluation des compétences et des connaissances professionnelles (ECCP). Elle vous permettra de valider vos compétences et de les confronter au métier visé, d’identifier vos compétences transférables et de vous positionner sur une offre d’emploi sur laquelle vous avez postulé. Mais aussi de mettre en lumière vos besoins précis en formation professionnelle.

Vous possédez déjà les compétences nécessaires pour le nouveau poste visé

Une formation n’est pas toujours nécessaire. 

Pour reconnaître les compétences acquises lors de vos précédentes expériences professionnelles, vous pouvez demander une Validation des Acquis de l’Expérience (VAE). 

Bien qu’une formation ne soit pas exigée, vous pouvez toujours décider d’en suivre une. Par exemple, pour renforcer vos savoirs ou pour détenir une certification officielle.

Vous ne possédez pas déjà les compétences utiles pour exercer votre nouveau métier

Une formation reconnue est essentielle pour postuler à celui-ci et légitimer votre candidature

À quel moment la formation intervient-elle lors d’une reconversion professionnelle ?

Pour beaucoup de personnes en reconversion, la formation est un passage obligé. Mais avant de s’inscrire, il est important de bien cadrer son projet professionnel.

Étape 1 : Réfléchir à son projet de reconversion professionnelle

Vous ne changerez pas de voie en un claquement de doigts. Pour vous donner les meilleures chances de réussite, votre projet doit être mûrement réfléchi. Aussi bien dans les actions à mener que dans ses conséquences.

Interrogez-vous sur les raisons qui vous poussent à explorer un autre métier. Puis, confirmez que c’est bien une reconversion professionnelle que vous souhaitez engager. Parfois, il s’agit simplement de changer d’entreprise pour s’épanouir.

Bon à savoir : se reconvertir lorsqu’on est en CDI, c’est possible. Mais avant d’opérer votre virage à 360 degrés, mieux vaut peaufiner votre projet.

Étape 2 : Établir un plan d’action

Après avoir confirmé que c’est changement de métier que vous souhaitez entreprendre, vous devez établir un plan d’action pour mener à bien votre projet : 

  • Ciblez un secteur d’activité ou un métier comme but ultime de votre parcours.
  • Listez les conditions d’accès au métier.
  • Listez vos atouts, vos exigences pour votre prochain emploi.
  • Listez vos contraintes personnelles et familiales.
  • Listez vos besoins en formation et les organismes de formation les plus adaptés.
  • Étudiez vos possibilités de financement (elles diffèrent selon que vous soyez salarié ou demandeur d’emploi).
  • Assurez-vous que le métier visé vous assure des débouchés professionnels. Autrement dit, que les entreprises recrutent. Encore mieux, qu’il soit pénurique.
  • Définissez votre éventuel besoin d’accompagnement (coach en reconversion, conseiller en évolution professionnelle (CEP), accompagnement par Pôle emploi, bilan de compétences…).

Bon à savoir : certaines compétences informatiques sont particulièrement recherchées par les recruteurs.

Étape 3 : S’inscrire à une formation dans le cadre de la reconversion professionnelle

Si vous avez mis en lumière un besoin en formation pour votre futur métier, c’est le moment de vous inscrire à une session. 

Vérifiez que celle-ci est reconnue sur le marché de l’emploi et qu’elle vous apportera tous les savoirs nécessaires à votre recrutement futur.

Étape 4 : Valoriser sa nouvelle formation dans un CV

Savoir-faire c’est un prérequis, le faire savoir c’est tout aussi important.

Si votre changement de métier vous apparaît comme une évidence, la réciproque n’est pas toujours vraie chez les recruteurs. Vous allez nécessairement devoir expliquer les raisons de votre virage professionnel et fournir toutes les garanties de compétences possibles.

La qualité de votre formation et le diplôme obtenu sont fondamentaux.

Le CV est votre vitrine professionnelle. Il doit être à jour de votre reconversion et de votre formation. 

Listez également toutes vos expériences passées qui peuvent être liées à votre nouveau métier. Puis, mentionnez-les dans votre CV.

Bon à savoir : dans votre lettre de motivation puis lors de votre entretien d’embauche, votre objectif est de convaincre le recruteur que vous avez toutes les compétences nécessaires pour prendre le poste. Autrement dit, vous devez vous éloigner de l’étiquette de reconverti pour aller vers celle de talent à recruter.

Pourquoi faire une formation si vous changez de métier ?

Faire une formation vous apporte les avantages suivants : 

  • Acquérir de nouvelles compétences pour vous rendre immédiatement opérationnel sur le poste visé.
  • Monter en compétences si vous possédez déjà un socle de connaissances.
  • Développer son réseau professionnel. 
  • Apporter un regard neuf sur le fonctionnement d’une entreprise.
  • Des connaissances à jour des dernières évolutions dans le métier.
  • Bénéficier des entreprises partenaires de l’organisme de formation.

Vous l’aurez compris, ceux-ci sont importants lors d’une recherche de travail.

Combien de temps dure une formation pour se reconvertir ?

La durée de la formation peut s’étendre entre 1 semaine et 1 année. Voir plus. 

Elle dépend de plusieurs paramètres : 

  • Si vous travaillez en parallèle ou non.
  • Si vous la suivez à distance ou en présentiel.
  • De l’état de vos connaissances initiales.
  • Du diplôme ou de la certification visée.
  • Etc.

Où se former dans le cadre d’une reconversion professionnelle ?

La formation est un gage supplémentaire d’employabilité. Si vous ne possédez pas les compétences nécessaires, elle est le meilleur moyen pour vous accompagner sur le chemin d’une reconversion réussie.

Il existe de nombreux organismes de formation en France.

Les formations Pôle emploi

Pôle emploi propose de nombreuses formations dans un catalogue détaillé.

Renseignez-vous auprès de votre conseiller Pôle emploi.

Les formations dispensées par des organismes de formation

De nombreux organismes de formation comme Fitec proposent des formations qualifiantes aux salariés ou aux demandeurs d’emploi qui souhaitent se reconvertir. Il s’agit d’une formation continue.

Les cours sont dispensés en présentiel ou en ligne.

À l’issue de la formation, un diplôme ou une certification est remis afin d’attester des compétences et des savoir-faire de l’élève.

Bon à savoir : Fitec vous propose des formations au plus près des réels besoins du marché dans le domaine de l’IT et du digital. Par exemple, Gestion de projets digitaux, Cybersécurité, SIRH, formation SAP, technicien support informatique, Data analyst… Il existe toujours une bonne raison de se reconvertir dans les métiers du numérique. Renseignez-vous.

Les formations des universités et des grandes écoles

Elles délivrent des diplômes reconnus par l’État : Licence, Master, Doctorat, dans le cadre d’une formation continue pour les personnes en reconversion professionnelle.

Les formations métiers dispensées par les CCI

Les chambres de commerce et d’industrie (CCI) proposent des formations professionnelles aux salariés. 

Combien coûte une formation pour se reconvertir ?

Il n’existe pas de prix fixe et unique pour une formation. De nombreux paramètres entrent en jeu : 

  • L’intitulé de la formation.
  • La durée de la formation.
  • Le nombre d’intervenants. 
  • L’organisme de formation.
  • Le diplôme visé.
  • Les frais annexes comme le transport, la restauration ou l’hébergement. 

Au-delà du coût de la formation en elle-même, il est important d’évaluer la perte de salaire ou sa diminution. L’impact de la rémunération peut être non négligeable dans le quotidien.

Comment financer sa formation en reconversion professionnelle ? 

Si vous êtes salarié, plusieurs aides vous facilitent l’accès à la formation professionnelle pour acquérir de nouvelles compétences ou pour vous perfectionner dans votre domaine d’expertise : 

  • Le Compte Personnel de Formation (CPF) : il est alimenté par des heures de formation acquises lors de votre carrière. Le CPF peut être utilisé pour suivre une formation en présentiel ou à distance dans le cadre d’une reconversion professionnelle.
  • L’Association Transitions Pro dans le cadre du Projet de Transition Professionnelle (PTP). 
  • L’employeur, dans le cadre d’un Plan de Développement des Compétences (PDC).
  • Ses propres moyens.
  • Si vous êtes demandeur d’emploi, une aide spéciale peut être débloquée.

Bon à savoir : découvrez nos conseils pour réussir votre transition professionnelle dans le cadre du PTP.

Formation dans le cadre d’une reconversion professionnelle, ce qu’il faut retenir

Rien ne sert de courir, il faut partir à point. Ce proverbe français illustre parfaitement la reconversion professionnelle.

Pour être couronnée de succès, des étapes sont indispensables pour mûrir son projet de métier. 

Selon la profondeur de votre virage et le travail visé, une formation peut être nécessaire. Ses avantages sont nombreux et vous permettent de vous lancer sur le marché du travail avec les meilleures armes.

Son coût et sa durée dépendent de nombreux paramètres. Il existe des aides pour vous aider à absorber son prix. Notamment, la mobilisation de votre CPF.

Si vous en ressentez le besoin, vous pouvez faire un bilan de compétences et vous faire accompagner par un professionnel de la reconversion pour vous aider dans vos choix.

Le chemin pour changer de métier est long et peut être parsemé d’embûches. Mais avec un peu d’organisation et en suivant les différentes étapes incontournables, vous atteindrez avec toute la patience requise le travail de vos rêves. Bonne formation ! 

Partagez cette actualité

Notre blog

Gros plan sur main avec souris
Article

Durée : 0 min

4 conseils pour réussir sa reconversion en data analyst

Vous envisagez de vous reconvertir en data analyst ? Vous avez bien raison. Le marché des talents en IT est en tension, les entreprises sont en quête de nouveaux profils et rivalisent d’idées pour attirer les nouveaux talents. Certains investissent même dans la reconversion professionnelle des futurs collaborateurs. Mais un changement de carrière ne s’effectue pas en un claquement de doigts. Le parcours peut être long, parsemé d’embûches et nécessite de savoir où l'on va. Pour vous donner les meilleures chances de succès dans votre projet de reconversion en data analyst, et donc de trouver l’emploi de vos rêves, il est important d’avoir en tête quelques informations clés. Elles sont au nombre de 4. Nous vous les livrons dans cet article.

Découvrir
Recruteur (infodis) en Job Dating
Article

Durée : 6 min

Pourquoi la RSE peut-elle vous aider dans vos recrutements ?

RSE, c’est le sigle pour Responsabilité Sociale (ou Sociétale) des Entreprises. Elle permet d’associer des concepts qui auraient pu paraître éloignés de prime abord : la rentabilité et l’impact positif. Elle s’applique à toutes les entreprises, du grand groupe à la start-up, et à tous les secteurs d’activités. Si la prise en compte de la RSE est d’abord bénéfique pour l’ensemble de la population, elle est aussi un levier efficace pour améliorer l’attractivité de votre entreprise. Les difficultés de recrutement n’épargnent personne. Certains métiers sont en tension et il peut être très difficile pour les recruteurs d’attirer les bons profils. Pourquoi la RSE peut-elle vous aider dans vos recrutements ? Nous vous proposons 5 raisons valables qui vont vous convaincre de mieux communiquer autour de vos actions à impact positif.

Découvrir
Collègue qui aide une autre collègue (2)
Article

Durée : 6 min

7 conseils pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise

En pleine guerre des talents, notamment pour certains métiers en tension, mieux vaut mettre en avant ses meilleurs atouts pour donner envie de vous rejoindre. Les entreprises élaborent des stratégies efficaces pour se démarquer du lot. Les candidats en quête de leur prochaine expérience professionnelle sont sensibles à certains gestes. Notamment, des étapes de recrutement raccourcies, des valeurs fortes, un management horizontal, des outils modernes ou une politique de formation développée. Nous vous proposons 7 conseils pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise.

Découvrir
Voir les articles du blog