Article

Changer de métier… Et pourquoi pas vous !?

Date :

Vous n’en pouvez plus de votre job ? Vous souhaitez opérer un virage professionnel mais vous ne savez pas trop comment faire ?

formateur qui donne une bonne remarque (Evocime)

Changer de métier ne s’improvise pas du jour au lendemain. Votre projet doit être bien préparé pour à la clé vous épanouir pleinement dans votre nouvelle vie professionnelle. Pourquoi changer de métier ? Quand ? Comment ? Quel emploi viser ? Comment financer la formation ? Découvrez toutes nos réponses pour un changement de voie réussi.

Changer de métier, ça veut dire quoi ?

Changer de métier, cela signifie exercer un autre emploi que celui actuellement occupé.

Le changement de métier peut s’opérer à différents niveaux : 

  • Changer de métier au sein d’une même entreprise. Par exemple, lors d’une évolution professionnelle. Vous passez de community manager à social media manager.
  • Changer de métier dans un même secteur d’activité. Par exemple, vous devenez responsable marketing après avoir longtemps occupé le poste de chargé de communication externe.
  • Changer de métier dans un tout autre secteur professionnel. Vous devenez développeur web après avoir longtemps exercé la profession de commercial dans la grande distribution.

Quand on change de métier, on peut aussi parler de reconversion professionnelle. Ce processus à le vent en poupe. De nombreuses raisons peuvent vous amener à l’envisager.

Pourquoi changer de métier ?

Plusieurs facteurs peuvent vous pousser à envisager un nouveau métier. Ils sont propres à chacun. C’est-à-dire que les raisons qui motivent une reconversion pour l’un ne valent pas forcément pour l’autre. Chacun place le curseur de ses exigences et de son bien-être professionnels au niveau qu’il trouve acceptable.

Voici une liste non limitative de facteurs qui peuvent vous pousser à vous reconvertir : 

  • Une quête de sens au travail : vous ne vous retrouvez plus dans les valeurs que vous défendez. Ou à l’inverse, votre emploi est dépourvu de sens.
  • Une trop faible rémunération.
  • Un déséquilibre entre votre vie personnelle et votre vie professionnelle.
  • Un rêve d’enfant que vous souhaitez accomplir.
  • Un déménagement.
  • Un emploi obsolète ou qui risque de le devenir prochainement. 
  • Un emploi qui a évolué dans un sens qui vous déplaît.
  • Une longue période d’inactivité.
  • Un besoin de challenge professionnel.

Identifier les raisons qui vous poussent à vous réorienter est fondamental. Chaque situation est unique.

Comment savoir si je dois changer de métier ?

Changer de métier est une question très personnelle. La décision ne peut être prise que par vous, après avoir réalisé un travail introspectif

Ne passez pas à côté de cette étape fondamentale. Changer de métier présente toujours une part de risque. Mais qu’il est possible de limiter en faisant le tour du projet et en cernant les raisons qui vous motivent à changer de voie.

Voici quelques-une des questions qui peuvent vous aider à faire un choix professionnel éclairé : 

  • Est-ce mon entreprise actuelle qui ne me convient plus ? Si oui, quels sont les points qui me déplaisent ? 
  • Qu’est-ce qui ne me convient pas dans mon emploi ? Mes horaires, les valeurs défendues par l’entreprise, mon salaire, mes tâches, le manque d’évolution…
  • Qu’est-ce qui me motive dans mon emploi ? Mes missions, mes collègues, mes avantages salariaux…

Les réponses à ces questions vous permettront d’éviter de changer de poste pour de mauvaises raisons. Comme un style de management qui ne vous convient pas ou un problème relationnel avec un collègue. Dans ces exemples, changer d’employeur peut suffire à retrouver goût au travail.

Tout au contraire, il peut s’avérer que votre métier n’est plus du tout adapté à votre mode de vie ou à vos valeurs. C’est alors le signe qu’un changement de métier est nécessaire.

Bon à savoir : Fitec vous propose des formations au plus près des réels besoins du marché, dans le domaine de l’IT et du digital. Par exemple, une formation de Product owner, une formation de consultant Cybersécurité, une formation Consultant SIRH Oracle. Les formations sont qualifiantes et certifiées Qualiopi.

Qui peut changer de métier ?

Tous les travailleurs peuvent changer de métier :  

  • Peu importe le type de contrat de travail signé.
  • Peu importe le statut du salarié (cadre, employé, technicien, agent de maîtrise, ouvrier). 
  • Peu importe également le nombre d’années d’expérience : jeune diplômé, senior ou proche de la retraite. 
  • Peu importe l’âge.
  • Peu importe qu’il y ait une période d’inactivité professionnelle.
  • Peu importe le parcours professionnel.
  • Peu importe le niveau d’étude, le bac obtenu.
  • Peu importe que la personne soit en poste ou non.

La reconversion professionnelle en CDI, c’est également possible. La stabilité d’un emploi ne doit pas vous empêcher à envisager une nouvelle étape dans votre carrière professionnelle dès lors que celle-ci est mûrement réfléchie et préparée.

Dans quel métier se reconvertir ?

Vous êtes en panne d’idées de métier pour votre reconversion ? Rassurez-vous, en fonction de vos affinités, de vos exigences professionnelles, des objectifs que vous souhaitez atteindre dans votre carrière, il existe une multitude de métiers possibles.

Un métier qui recrute

Pour que votre virage à 360° soit couronné de succès, vous devez prendre en compte le jeu de l’offre et de la demande. Autrement dit, vous devez vous assurer que le métier visé vous offrira de réelles opportunités d’emploi, qu’il existe des débouchés. Les employeurs doivent recruter.

Pour cela, n’hésitez pas à étudier le marché de l’emploi. Pour apprécier l’état du recrutement, consultez les offres d’emploi sur le métier visé. Si vous en voyez suffisamment, c’est que les entreprises cherchent des profils comme celui que vous visez. Dans le cas inverse, c’est mauvais signe.

Par exemple, le secteur digital recrute. Il y a même des métiers pénuriques, ou en tension, pour lesquels les entreprises peinent à recruter et s’arrachent les rares talents disponibles sur le marché. Il s’agit par exemple du product manager, du product owner, du développeur d’application, du développeur no-code. Une reconversion dans les métiers du numérique est pour vous synonyme d’emploi assuré. 

L’intelligence artificielle, l’Internet des objets (IoT), le cloud computing, la blockchain ont créé des nouveaux métiers qui peinent à trouver des candidats. En parallèle, le besoin en cybersécurité s’est accru. Se former à la cybersécurité est une piste sérieuse pour un changement de métier réussi. 

Un métier en adéquation avec ses critères

Que vous ayez une passion à assouvir, une envie de temps libre, le besoin d’être votre propre patron ou encore de donner de votre temps pour une bonne cause, le métier de vos rêves doit épouser tout ou partie de vos critères.

Si des concessions sont possibles, votre nouvel emploi doit remporter votre adhésion. Pour cela, renseignez-vous bien sur les coulisses de celui-ci : les horaires exigés, la pénibilité, les perspectives d’évolution, le salaire…

Dans la balance des intérêts, vous devez avoir plus de points positifs que de points négatifs.

Bon à savoir : si vous êtes totalement perdu face à votre avenir professionnel, vous pouvez faire un bilan de compétences. D’une durée de 24 heures environ, il vous permet de faire le point sur vos compétences et sur vos envies pour dessiner le contour de votre avenir professionnel. Le bilan de compétences est finançable avec le CPF. Vous pouvez aussi avoir besoin d’un accompagnement plus personnalisé. Un coach en reconversion professionnelle peut vous donner de bons conseils.

Quel est le meilleur moment pour changer de métier ?

Il n’existe pas de meilleur moment pour se lancer dans une nouvelle ère professionnelle. Tout dépend du ressenti de chacun, de son mode de vie, de ses choix et de ses envies. Mais aussi du risque financier qu’on est prêt à prendre car un changement de métier peut coûter cher.

Il est possible de changer de métier à 30 ans, à 40 ans ou à 50 ans. 

Pour trouver le bon moment, il faut se connaître et identifier les signes qui ne trompent pas : 

  • Une lassitude dans son travail.
  • Un manque de motivation professionnelle.
  • Un désaccord avec les valeurs défendues par son employeur.
  • Une envie de nouveauté.
  • Une carrière au point mort.
  • Un secteur en déclin.
  • Une envie d’être à son compte.
  • Etc.

Combien coûte un changement de métier ?

Changer de métier a un coût

Dans la majorité des cas, une formation pour se reconvertir est un passage obligé pour travailler son employabilité. Par exemple, pour acquérir les compétences informatiques les plus recherchées. Mais aussi pour bénéficier d’un intermédiaire solide entre la personne en reconversion et les entreprises qui recrutent.

Il faut alors prendre en compte : 

  • Le coût de la formation en elle-même.
  • La perte de salaire ou la baisse de salaire.
  • Le coût de transport, de restauration et d’hébergement.

Avant de vous lancer, étudiez les impacts financiers de votre projet sur votre vie de tous les jours.

Bon à savoir : il existe des aides pour accompagner les salariés. Par exemple, votre CPF peut être mobilisé pour financer des formations qualifiantes. Ou encore l’aide de Transition Pro. Si vous êtes au chômage, Pôle emploi peut aussi financer tout ou partie des formations. Demandez conseils à votre conseiller Pôle emploi.

Je veux changer de métier, comment faire ?

Plusieurs étapes doivent être accomplies pour changer de métier dans les meilleures conditions :

  1. Vérifier qu’un nouveau métier est la bonne option pour vous.
  2. Faire le point sur les débouchés offerts par le métier visé.
  3. Lister les compétences attendues sur le nouveau métier, celles que vous possédez déjà et celles à acquérir pour que les entreprises vous recrutent.
  4. Évaluer votre besoin en formation et étudier son financement.
  5. Trouver un organisme de formation qui propose des formations qualifiantes.
  6. Mettre à jour votre CV.
  7. Peaufiner son pitch de présentation pour justifier son changement de métier.
  8. Chercher un travail en parcourant les offres d’emploi.

Bien mené, votre projet sera couronné de succès !

Partagez cette actualité

Notre blog

Gros plan sur main avec souris
Article

Durée : 0 min

4 conseils pour réussir sa reconversion en data analyst

Vous envisagez de vous reconvertir en data analyst ? Vous avez bien raison. Le marché des talents en IT est en tension, les entreprises sont en quête de nouveaux profils et rivalisent d’idées pour attirer les nouveaux talents. Certains investissent même dans la reconversion professionnelle des futurs collaborateurs. Mais un changement de carrière ne s’effectue pas en un claquement de doigts. Le parcours peut être long, parsemé d’embûches et nécessite de savoir où l'on va. Pour vous donner les meilleures chances de succès dans votre projet de reconversion en data analyst, et donc de trouver l’emploi de vos rêves, il est important d’avoir en tête quelques informations clés. Elles sont au nombre de 4. Nous vous les livrons dans cet article.

Découvrir
Recruteur (infodis) en Job Dating
Article

Durée : 6 min

Pourquoi la RSE peut-elle vous aider dans vos recrutements ?

RSE, c’est le sigle pour Responsabilité Sociale (ou Sociétale) des Entreprises. Elle permet d’associer des concepts qui auraient pu paraître éloignés de prime abord : la rentabilité et l’impact positif. Elle s’applique à toutes les entreprises, du grand groupe à la start-up, et à tous les secteurs d’activités. Si la prise en compte de la RSE est d’abord bénéfique pour l’ensemble de la population, elle est aussi un levier efficace pour améliorer l’attractivité de votre entreprise. Les difficultés de recrutement n’épargnent personne. Certains métiers sont en tension et il peut être très difficile pour les recruteurs d’attirer les bons profils. Pourquoi la RSE peut-elle vous aider dans vos recrutements ? Nous vous proposons 5 raisons valables qui vont vous convaincre de mieux communiquer autour de vos actions à impact positif.

Découvrir
Collègue qui aide une autre collègue (2)
Article

Durée : 6 min

7 conseils pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise

En pleine guerre des talents, notamment pour certains métiers en tension, mieux vaut mettre en avant ses meilleurs atouts pour donner envie de vous rejoindre. Les entreprises élaborent des stratégies efficaces pour se démarquer du lot. Les candidats en quête de leur prochaine expérience professionnelle sont sensibles à certains gestes. Notamment, des étapes de recrutement raccourcies, des valeurs fortes, un management horizontal, des outils modernes ou une politique de formation développée. Nous vous proposons 7 conseils pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise.

Découvrir
Voir les articles du blog