Article

5 conseils pour réussir son entretien d’embauche de product owner

Date :

Vous êtes convoqué à un entretien d’embauche pour devenir product owner et vous vous demandez ce que vous devez absolument mettre en avant pour séduire le recruteur ? Le product owner, que l’on peut traduire par propriétaire du produit en français, fait partie des métiers incontournables en entreprise. Dans un marché en forte tension en 2023, c’est même un profil particulièrement recherché. Il a en effet un rôle clé. Il est chargé d’accompagner le développement d’un produit digital tout en s’assurant qu’il réponde aux besoins des utilisateurs. Comment aborder un entretien d’embauche pour décrocher un poste de PO ? Quelles sont les compétences incontournables de ce chef d’orchestre à absolument mettre en avant ? Découvrez nos 5 meilleurs conseils pour réussir son entretien d’embauche de product owner ainsi que le témoignage d’un head of product.

1. Comment bien se préparer à un entretien d’embauche de product owner ?

La préparation de l’entretien d’embauche est une étape clé sur la voie du recrutement.

Même si vous êtes à l’aise à l’oral, il est difficile d’improviser devant le recruteur. Mieux vaut toujours travailler avec méthode et rigueur pour convaincre votre interlocuteur que c’est vous qu’il doit embaucher comme product owner.

La méthode de préparation pour un entretien ne diffère pas d’un métier à un autre.

Voici les grandes étapes :

  • Renseignez-vous sur l’entreprise qui recrute. Dans les grandes lignes, vous devez connaître son secteur d’activité, son histoire, ses dirigeants, son organisation, ses valeurs. Vous devez aussi être au fait de son actualité.
  • Lisez attentivement l’offre d’emploi à laquelle vous avez répondu. Elle vous donnera de précieuses informations sur le périmètre du poste, les missions confiées, l’équipe à encadrer…
  • Repérez les qualités et compétences attendues de la future recrue. Elles vous permettront de construire un solide argumentaire pour montrer au recruteur que vous cochez beaucoup de cases.
  • Entraînez-vous à répondre aux questions incontournables de l’entretien d’embauche :
    • Parlez-moi de vous ?
    • Pourquoi nous ?
    • Quels sont vos 3 défauts et vos 3 qualités ?
    • Où vous voyez-vous dans 5 ans ?
    • Pourquoi vous comme product owner et pas un autre ?
    • Parlez-moi d’un de vos échecs ?
    • Citez-moi l’une de vos plus grandes réussites.
    • Avez-vous des questions ?
  • Préparez des questions pour prouver votre intérêt à décrocher le poste.

Notre conseil : vous ne serez probablement pas le seul à postuler. Le métier de PO a le vent en poupe et de nombreuses entreprises digitales en recrutent. Pour vous démarquer des autres candidats, une bonne préparation fera la différence.

2. Comment mettre en valeur son expérience professionnelle de product owner ?

Votre pitch de présentation complet doit valoriser votre formation de product owner mais aussi vos expériences professionnelles et les certifications acquises.

Nous vous conseillons de préparer une présentation synthétique de votre parcours en mettant en avant les entreprises avec lesquelles vous avez collaboré et les projets sur lesquels vous avez participé.

Illustrez toujours votre propos avec des éléments concrets. Comme le nombre de personnes encadrées, le volume des produits gérés, les résultats obtenus.

Notre conseil : l’idée n’est pas d’effectuer une redite de votre CV de product owner que le recruteur a sous les yeux. Mais bien de valoriser 2 ou 3 points clés de votre parcours attendus par l’entreprise.

3. Comment mettre en valeur les compétences nécessaires pour être un bon product owner ?

Les missions du product owner en entreprise sont variées. Elles figurent dans l’offre d’emploi consultée ou sur la fiche de poste.

Bien les avoir en tête est fondamental pour montrer à votre futur employeur que vous êtes l’homme ou la femme de la situation.

Le rôle et les missions d’un PO :

  • Donner la priorité aux usagers lors de la conception du produit : le produit en cours d’élaboration doit répondre aux attentes des utilisateurs. Il nécessite de recueillir le besoin client puis de le transformer en un outil efficace.
  • Hiérarchiser les spécificités du produit.
  • Impulser une vision.
  • Casser l’organisation en silos entre les équipes : faire le lien entre les services IT, marketing et commercial de la société. Mais aussi avec les clients. Un fonctionnement transversal améliore l’efficacité des équipes.
  • Convertir l’organisation aux méthodes Agile et Scrum : elles permettent plus de flexibilité pour concevoir le produit, sur de courtes périodes appelées sprint. Innover, tester, modifier, trouver des solutions sont les maîtres mots. La flexibilité permet de s’adapter en fonction des nouvelles exigences du client ou des évolutions du marché.
  • Mettre en place dans l’entreprise des outils collaboratifs. Jira, Slack, Monday, Trello améliorent la productivité des équipes.

Pour mener à bien ces différentes missions, tout bon PO doit être doté de compétences comportementales (appelées soft skills) mais aussi de compétences techniques (appelées hard skills).

En voici quelques-unes :

  • Soft skills :
    • Leadership.
    • Esprit d’équipe.
    • Capacité de management/capacité à manager une équipe.
    • Sens du service
  • Hard skills :
    • Compétences IT.
    • Maîtrise des rudiments de la gestion de projet.
    • Connaissance des techniques de marketing.
    • Maîtrise des outils collaboratifs : Jira, slack, Trello, Kanban
    • Maîtrise des méthodes Agile et Scrum.

Dès lors que vous avez bien en tête le profil du product owner idéal, votre objectif est de montrer lors de l’entretien d’embauche ce que vous pouvez apporter à l’entreprise. Puis de toujours illustrer vos propos par des faits concrets.

4. Comment aborder votre salaire de product owner en entretien ?

La question du salaire est un moment souvent redouté des candidats à l’embauche. Mieux vaut donc savoir de quoi on parle avant d’aborder votre future rémunération avec l’employeur. Plus vous aurez de la matière, meilleures seront vos chances de décrocher un meilleur salaire.

Vous devez préparer votre argumentaire sur 2 points :

  • Le salaire d’un product owner sur le marché du travail.
  • Vos prétentions salariales en fonction de votre expérience professionnelle.

Quel est le salaire d’un PO ?

En début de carrière, le PO junior peut espérer gagner entre 38 et 45 000 euros brut annuel.

Un PO plus expérimenté, entre 2 et 5 ans d’expérience peut toucher entre 45 et 55 000 euros brut annuel.

Un PO avec plus de 5 ans d’expérience peut espérer obtenir un salaire entre 50 et 70 000 euros brut annuel.

À noter : ces fourchettes de rémunération sont indiquées dans les grilles de salaires 2023 proposées par Michael Page.

Quelles sont vos prétentions salariales ?

Pour répondre à la question de vos prétentions salariales de PO, vous devez connaître votre salaire actuel.

Additionnez toutes les composantes de votre rémunération, votre salaire fixe et votre salaire variable, mais aussi tous vos avantages, vous connaîtrez ainsi votre package salarial.

Vos nouvelles prétentions salariales doivent prendre en compte le marché de l’offre et de la demande, mais aussi les missions proposées, votre expérience et vos compétences.

Donnez au recruteur :

  • Soit un chiffre précis, suivi d’une question pour ouvrir le dialogue.

Par exemple, « 60 000 euros me paraît être un salaire juste, eu égard aux missions que vous me proposez et à mon profil. Qu’en pensez-vous ? ».

  • Soit une fourchette de salaire. Mais attention, la fourchette basse de votre proposition doit correspondre à vos attentes.

5. Comment bien conclure pour être le nouveau product owner de l’entreprise ?

Vous êtes motivé pour intégrer l’entreprise comme product owner ?

Nous vous proposons quelques conseils pour finir l’entretien en beauté :

  • N’hésitez pas à réaffirmer votre intérêt pour le poste et l’entreprise.
  • Interrogez le recruteur sur les prochaines étapes du parcours de recrutement.

Un dernier conseil, n’omettez pas d’envoyer un mail de remerciement le jour même ou le lendemain de votre entretien d’embauche. Au-delà d’une simple formule de politesse permettant de remercier le recruteur du temps qu’il vous a accordé, vous pouvez souligner la qualité de vos échanges et réitérer votre grande motivation à les rejoindre.

Émilie Ringwald, head of product, nous livre ses meilleurs conseils pour être recruté

Émilie Ringwald est head of product chez Strapi. Elle nous livre ses meilleurs conseils pour vous aider à réussir vos entretiens de product owner.

Quelles sont les qualités principales d’un bon PO ?

Un bon PO est doté de 5 qualités :

  • La curiosité. Le chef de projet digital doit comprendre les problèmes des utilisateurs pour concevoir les meilleures solutions possibles. Il doit pour ça passer du temps à les observer et / ou à discuter avec eux, leur poser des questions, etc.
  • L’humilitéTout ce que je sais, c’est que je ne sais rien. Cette citation de Socrate pourrait être le mantra des PO. Pour être un bon professionnel, il faut en effet réussir à mettre de côté son ego et ses certitudes. Mais aussi savoir écouter / observer de manière candide les utilisateurs de son produit.
  • L’empathie. Comprendre les problèmes de ses utilisateurs, c’est réussir à se mettre à leur place. Plus leurs problèmes deviennent nos problèmes, plus la solution apportée aura de chances de répondre à leurs besoins.
  • La rigueur. Une fois la solution conçue, il faut que le PO écrive les spécifications, puis orchestre et suive de près son développement, afin de respecter les délais et de s’assurer de la qualité de la fonctionnalité livrée.
  • La communication. Le rôle principal du PO est non seulement de communiquer avec ses utilisateurs, mais également d’aligner toutes les parties prenantes sur la définition du problème et sur la solution. Il est ensuite l’ambassadeur, en interne et parfois aussi en externe, de cette solution. Avoir une excellente communication, orale comme écrite, est donc crucial.

Que faut-il absolument mettre en avant pour être embauché comme PO ?

En entretien d’embauche, je me concentre principalement sur le savoir-être du candidat. J’aime qu’il :

  • Pose des questions et qu’il soit curieux. Que ce soit sur le produit en lui-même, sur l’entreprise et son secteur, sur les process internes…
  • Montre son intérêt pour le produit et le secteur d’activité. Arriver en entretien sans avoir exploré le produit, ni s’être renseigné sur le secteur d’activité et ses principaux acteurs, c’est rédhibitoire.
  • Démontre ses qualités de bon communicant, malgré le stress que peut causer l’exercice d’un entretien d’embauche.

Le savoir-faire et les formations suivies sont des atouts supplémentaires pour compléter le profil du PO idéal.

Quels sont les outils collaboratifs à absolument maîtriser ?

Les 3 outils que doivent maîtriser (ou apprendre à maîtriser) un bon PO sont :

  • Un outil de management de projet. Jira est le plus utilisé, mais il y en a beaucoup sur le marché.
  • Un outil de centralisation de l’information et de travail collaboratif, comme Notion.
  • Un outil d’aide à la communication, comme Powerpoint ou Google Slides.
Partagez cette actualité

Notre blog

Formatrice en train de donner son cours_
Article

Durée : 0 min

Comment former les collaborateurs de l’entreprise à la sécurité informatique ?

La sécurité informatique est une priorité pour toutes les entreprises. La sensibilisation de l’ensemble des salariés d’une même organisation est fondamentale pour prévenir tout risque de cyberattaque. Pour assurer le même niveau de connaissance, la formation continue est votre meilleure alliée. Elle vous permet aussi d’améliorer l’employabilité des talents et la montée en compétences de ceux qui manifestent un besoin de mobilité interne. On parle d’upskilling. Comment former les collaborateurs de l’entreprise à la sécurité informatique ? Découvrez le catalogue de formations disponibles.

Découvrir
Stagiaire à l'écoute
Article

Durée : 7 min

Quels sont les métiers les plus payés en 2024 ?

Vous ciblez un emploi avec une forte rémunération pour votre carrière ? Plusieurs métiers ont le vent en poupe en 2024. Certains affichent des salaires très attractifs dès le début de carrière. En France, quels sont les métiers les plus payés en 2024 ? Dans quels secteurs d’activité avez-vous le plus de chance d’être mieux rémunéré ? Découvrez toutes nos réponses pour vous aider à faire les bons choix. * Toutes les rémunérations affichées dans cet article sont exprimées en milliers d’euros (k€). Elles correspondent au salaire moyen brut annuel fixe en région parisienne. Elles proviennent de l’étude des rémunérations 2024 de PageGroup.

Découvrir
Collaborateur qui fait une remarque à sa collègue sur son ordinateur
Article

Durée : 0 min

Comment se reconvertir dans la cybersécurité ? 

Vous êtes conscient des enjeux qui se jouent sur la protection des données ? Vous avez envie d’accompagner les entreprises dans la sécurisation de leur système d’information ? La cybermenace est bien réelle et les risques ne faiblissent pas. La cybersécurité est définie par l’ANSSI (l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) comme l’état d’un système d’information (SI) qui résiste aux cyberattaques et aux pannes. Elle est assurée par des professionnels formés. Le secteur est porteur et les entreprises recrutent à tour de bras pour se prémunir d’attaques bien réelles. Comment se reconvertir dans la cybersécurité ? Découvrez nos 5 meilleurs conseils.

Découvrir
Voir les articles du blog