Article

Les 15 soft skills incontournables à avoir en entreprise

Date :

Vous cherchez un nouveau job, vous avez des envies de mobilité ou d’évolution vers un nouveau poste ? Vos soft skills sont des atouts indéniables pour travailler votre employabilité. Il s’agit de vos compétences émotionnelles et humaines en lien avec votre personnalité, votre caractère.

Apprenants avec postites en gros plan

Ces compétences sont aussi appelées compétences comportementales ou compétences douces. Elles sont aussi importantes que les hard skills, vos compétences techniques, universitaires, professionnelles qui sont en lien avec votre métier, votre savoir-faire. Pour vous donner les meilleures chances de taper dans l’œil des recruteurs, vous devez les déceler dans les offres d’emploi et les mettre en avant. Ceux-ci s’intéressent en effet à ces 2 éléments de votre CV, que ce soit dans le cadre d’une évolution interne ou d’un recrutement externe. Parfois même, à compétences techniques équivalentes, les soft skills viennent faire toute la différence… Découvrez les 15 soft skills incontournables à avoir en entreprise.

1. L’esprit d’équipe

L’esprit d’équipe traduit l’aptitude d’une personne à participer au travail d’équipe dans le but d’atteindre un objectif commun au service de l’entreprise

Il permet de privilégier la réussite du groupe plus que la réussite personnelle. 

2. L’adaptabilité

L’adaptabilité, autrement appelée flexibilité ou agilité, fait référence à la capacité d’adaptation à de nouveaux milieux ou à de nouvelles situations

Elle fait résonner une capacité d’écoute pour permettre de se positionner en réaction face à une problématique.

3. L’autonomie

L’autonomie est l’aptitude à prendre des initiatives, à discerner les situations pour s’organiser au mieux. 

Elle reflète une confiance en soi permettant d’aller de l’avant dans un projet par exemple ou tout simplement dans les missions confiées sur un poste.

4. La gestion du stress

La gestion du stress est l’appréhension d’une personne à garder le contrôle d’elle-même pour agir efficacement malgré une situation inconnue

Il y a des réactions potentiellement positives au stress, mais pas toujours. Il est important de bien vous connaître pour déterminer votre capacité à travailler dans une certaine mesure de stress, de tension, de pression selon le poste convoité. 

La communication de ce stress, ou la non communication, est un facteur important dans la réussite du travail en équipe. Il concourt au résultat de l’entreprise.

5. L’intelligence émotionnelle

L’intelligence émotionnelle est le fait de reconnaître ses propres émotions et être capable d’interagir avec celles du groupe dans un but commun

L’intelligence émotionnelle implique de bien se connaître, de savoir où sont ses forces, ses axes d’amélioration dans un premier temps, mais aussi dans quel type d’organisation du travail on est à l’aise, dans quel mode de travail, quel mode de communication…. 

6. La curiosité

La curiosité est la capacité à s’intéresser à des situations inconnues, pour mieux les comprendre. C’est une soft skills qui contribue à la résolution de problèmes.

La curiosité professionnelle représente l’ouverture au monde, aux concurrents, aux nouveautés, aux actualités… à la recherche de performance !

7. La capacité d’apprentissage 

Elle mesure la possibilité d’apprendre de nouvelles choses et savoir les mettre en application. 

8. L’intégrité

L’intégrité est la capacité à rester authentique et prendre des décisions éthiques autour des valeurs de l’honnêteté, de la confiance et le respect du travail fourni et de l’entreprise.

9. La résolution de problèmes

La résolution de problèmes est la faculté à réfléchir efficacement et à trouver des solutions appropriées dans le but d’améliorer une situation donnée. 

10. La gestion du temps 

Gérer son temps est l’aptitude à discerner les priorités en planifiant son travail pour optimiser l’organisation.

11. La créativité 

La créativité force à penser différemment pour proposer des solutions innovantes à des problèmes complexes.

12. La communication efficace

La communication efficace réside dans le travail en équipe mais aussi dans la capacité à réagir en écoutant ses interlocuteurs et ses collaborateurs pour avoir des propos en adéquation avec le sujet abordé.

On peut lier cette compétence à l’écoute active qui consiste à la réactivité face à des propos. Ainsi on assure une réponse en phase avec les attentes de son interlocuteur, son client, son concurrent… 

13. La pensée critique

La pensée critique est l’aptitude d’une personne à être critique et ainsi avoir une remise en question et un renouvellement d’idées fréquents.

Elle induit également une capacité à prendre du recul sur une situation pour savoir l’analyser et ainsi en juger le bien fondé, la véracité, l’intérêt finalement.

14. Le leadership

Le leadership est l’aptitude à influencer un groupe, à fédérer

Celle-ci désigne une position dominante d’une personne. On parle de charisme et de capacité à emmener un groupe vers un objectif commun.

Bon à savoir : le leadership est l’une des soft skills à mettre en avant pour réussir son entretien d’embauche de product owner.

15. L’empathie

L’empathie est l’aptitude à comprendre les émotions des autres pour se mettre à leur place, elle renforce les liens d’une équipe. 

Elle est souvent comparée à la bienveillance qui, tout en étant différente, pose un regard constructif et positif sur une situation donnée. 

Le juste milieu autour de l’empathie présage d’un bon équilibre. 

Bon à savoir : il est important de distinguer 2 notions : 

  • Une compétence est une connaissance approfondie, reconnue. Elle est mise en œuvre dans le cadre d’un poste dans le but de répondre à une ou plusieurs missions y afférent. Une compétence permet à une personne d’être efficace et performante dans son entreprise. Il existe 2 types de compétences : les soft skills et les hard skills.
  • Une capacité est une activité intellectuelle donnée, reproductible dans différentes situations.

Où repérer les soft skills recherchées par les recruteurs ?

Pour repérer les soft skills recherchées par les recruteurs, il faut commencer par bien lire les offres d’emploi. Parfois même, lire entre les lignes si les compétences attendues ne sont pas expressément énumérées.

Par exemple, si l’annonce d’emploi fait mention de délais impératifs à respecter, vous devez y lire que la soft skills de gestion du temps est primordial. Mais aussi celle de la bonne maîtrise de son stress.

Bon à savoir : vous pouvez aussi identifier les compétences douces attendues en recherchant des informations sur l’entreprise concernée et la communication sur ses valeurs. 

Comment mettre en avant ses soft skills ?

Les soft skills peuvent être énumérées dans votre CV, dans des rubriques spécifiques ou disséminées un peu partout. vous pouvez aussi les glisser dans votre lettre de motivation, ou en faire part à l’oral lors de l’entretien d’embauche.

Soft skills et CV

Un recruteur scanne un CV en quelques secondes. Il sait où il peut en savoir plus sur les compétences qu’il recherche.

Pour lui faciliter la tâche, vous pouvez en lister quelques-unes dans la rubrique dédiée à vos expériences professionnelles, à vos centres d’intérêt ou dans un encadré spécialement dédié à celles-ci. Tout simplement intitulé Compétences.

Vous prendrez soin de mentionner les soft skills attendues et lues dans l’annonce d’emploi.

Par exemple : si vous écrivez dans le CV que vous pratiquez le football en compétition et que vous êtes capitaine de votre équipe, les RH y verront votre leadership.

Soft skills et entretien d’embauche 

Lors de l’entretien d’embauche, partager une expérience, une réussite professionnelle (ou personnelle si le lien paraît pertinent avec le poste) ou un projet réalisé permet de mettre en lumière certains points saillants de votre personnalité.

Soyez également prêt à partager vos échecs, ils témoignent de votre état d’esprit résilient. 

Soft skills à valoriser quand on est déjà en poste

Si vous êtes déjà en poste, pour réussir à monter en compétence, valorisez vos soft skills auprès de votre manager lors de votre entretien annuel ou professionnel.

Vous pouvez aussi solliciter le service ressources humaines pour un entretien de carrière afin de faire le point ou de faire connaître votre intérêt pour un poste paru en interne.

Préparez toujours vos entretiens, étayez vos expériences par des arguments construits et mettez en avant la soft skills en lien avec le résultat attendu selon vos missions.

Comment acquérir de nouvelles soft skills ?

La formation continue reste un bon moyen pour acquérir de nouvelles compétences, que ce soit en interne ou en externe de votre entreprise. 

Les formations internes peuvent être complétées par l’utilisation de votre CPF.

Votre parcours sera valorisé par l’acquisition de nouvelles compétences et vos candidatures n’en seront que plus sérieuses et crédibles. 

Des organismes de formation sérieux comme Fitec proposent de nombreuses formations dans le digital pour vous former ou vous reconvertir sur les nombreux métiers qu’offre ce secteur.

Envisager une formation dans le cadre d’une reconversion professionnelle, c’est également possible.

Soft skills, ce qu’il faut retenir

Les soft skills sont l’illustration de votre personnalité ! Elles sont bien plus complexes à acquérir que les hards skills d’une certaine manière. Puisque ces dernières émanent de votre parcours universitaire.

Cependant, il reste possible d’en acquérir par le biais de formations professionnelles et de votre expérience tout au long de votre parcours. 

Misez tout sur le bon matching de vos skills personnelles avec les skills recherchées pour le poste visé ! 

Partagez cette actualité

Notre blog

Formatrice en train de donner son cours_
Article

Durée : 0 min

Comment former les collaborateurs de l’entreprise à la sécurité informatique ?

La sécurité informatique est une priorité pour toutes les entreprises. La sensibilisation de l’ensemble des salariés d’une même organisation est fondamentale pour prévenir tout risque de cyberattaque. Pour assurer le même niveau de connaissance, la formation continue est votre meilleure alliée. Elle vous permet aussi d’améliorer l’employabilité des talents et la montée en compétences de ceux qui manifestent un besoin de mobilité interne. On parle d’upskilling. Comment former les collaborateurs de l’entreprise à la sécurité informatique ? Découvrez le catalogue de formations disponibles.

Découvrir
Stagiaire à l'écoute
Article

Durée : 7 min

Quels sont les métiers les plus payés en 2024 ?

Vous ciblez un emploi avec une forte rémunération pour votre carrière ? Plusieurs métiers ont le vent en poupe en 2024. Certains affichent des salaires très attractifs dès le début de carrière. En France, quels sont les métiers les plus payés en 2024 ? Dans quels secteurs d’activité avez-vous le plus de chance d’être mieux rémunéré ? Découvrez toutes nos réponses pour vous aider à faire les bons choix. * Toutes les rémunérations affichées dans cet article sont exprimées en milliers d’euros (k€). Elles correspondent au salaire moyen brut annuel fixe en région parisienne. Elles proviennent de l’étude des rémunérations 2024 de PageGroup.

Découvrir
Collaborateur qui fait une remarque à sa collègue sur son ordinateur
Article

Durée : 0 min

Comment se reconvertir dans la cybersécurité ? 

Vous êtes conscient des enjeux qui se jouent sur la protection des données ? Vous avez envie d’accompagner les entreprises dans la sécurisation de leur système d’information ? La cybermenace est bien réelle et les risques ne faiblissent pas. La cybersécurité est définie par l’ANSSI (l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information) comme l’état d’un système d’information (SI) qui résiste aux cyberattaques et aux pannes. Elle est assurée par des professionnels formés. Le secteur est porteur et les entreprises recrutent à tour de bras pour se prémunir d’attaques bien réelles. Comment se reconvertir dans la cybersécurité ? Découvrez nos 5 meilleurs conseils.

Découvrir
Voir les articles du blog