Article

En tant que salarié en reconversion professionnelle : à quels dispositifs de financement avez-vous droit ?

Date :

Vous envisagez une reconversion professionnelle ? Découvrez les dispositifs de financement qui vous aideront à poursuivre une formation tout en maintenant un revenu suffisant. Que ce soit à travers le Compte Personnel de Formation (CPF), le CPF de transition professionnelle, le Plan de Développement des Compétences (PDC), le dispositif Pro-A, l’aide individuelle à la formation (AIF) de Pôle Emploi ou les Transitions Collectives (TransCo), explorez les opportunités financières pour concrétiser votre projet de reconversion et développer les compétences recherchées dans le domaine du numérique.

Salariés en reconversion : quels dispositifs de financement pour votre formation ?

Que ce soit pour trouver un métier plus passionnant, ou pour choisir une profession plus rémunératrice, de plus en plus de Français envisagent une reconversion professionnelle. Cependant, comment se former tout en gardant un revenu suffisant ? L’employeur, l’État, Pôle Emploi, vous aideront ils ?

Retrouvez ci-dessous les aides financières accessibles pour vous aider à changer de poste ou d’entreprise, ou même changer de secteur et de métier. Les possibilités de reconversion sont nombreuses, en particulier dans le numérique et ses métiers en tension.

Les différents dispositifs de financement pour les salariés en reconversion professionnelle

Le Compte Personnel de Formation (CPF)

Ce compte dédié à la formation professionnelle est mis à la disposition de tous les actifs : les salariés, les indépendants, les demandeurs d’emploi. Il est crédité de 500 euros par an, avec un plafond de 5000 euros sur 10 ans. En cas de travail à temps partiel, ces sommes seront calculées au prorata.

Vous seul avez accès à votre compte CPF, et vous ne pouvez pas le céder. Pour en profiter, c’est simple : connectez-vous au site public : https://moncompteformation.gouv.fr, pour créer votre compte. Puis choisissez la formation qui vous convient parmi les formations référencées – des formations Fitec par exemple. Vous pouvez choisir de les suivre en présentiel ou à distance.

Le CPF de transition professionnelle

Jadis connue sous le nom de CIF, cette modalité du CPF peut être mise en place dans le cadre d’un projet de transition professionnelle (PTP). Vous voulez radicalement changer de métier ou de secteur, monter en compétences et vous absenter pour suivre une formation longue ?

À vous de trouver votre futur métier, puis de demander l’accord de votre employeur. Attention, il faut avoir été salarié depuis au moins 2 ans, dont 12 mois dans la même entreprise. Selon la durée de la formation et votre niveau de salaire, votre rémunération sera prise en charge par l’ATpro de votre région. Le coût de la formation elle-même peut être financé par votre CPF, dans la limite du budget disponible.

Le Plan de Développement des Compétences (PDC)

Ce plan englobe le plan de formation de votre entreprise ; c’est donc elle qui prend l’organisation comme les rémunérations en charge. Il peut être mobilisé pour un projet de reconversion, par exemple pour acquérir des compétences numériques qui manquent à l’entreprise, ou pour rejoindre une équipe numérique grâce à la mobilité interne.

Le dispositif Pro-A ou la promotion par l’alternance

Destinée aux salariés titulaires d’un diplôme ou d’un niveau de qualification inférieur à bac+3, la promotion par l’alternance permet de se reconvertir ou d’être promu pendant son temps de travail. La rémunération est maintenue, que la formation ait lieu pendant ou en dehors du temps de travail.

L’aide individuelle à la formation (AIF) de Pôle Emploi

Si vous êtes demandeur d’emploi inscrit à Pôle Emploi, vous pouvez convaincre votre conseiller de donner un coup de pouce à votre reconversion professionnelle. Cette aide financière peut être versée indépendamment ou en complément de votre CPF.

Les Transitions Collectives (TransCo)

Si votre entreprise agit sur un secteur confronté à des difficultés structurelles, ce dispositif peut financer certaines reconversions. Ces opportunités sont cependant rares.

Vous avez décidé à vous lancer dans une reconversion professionnelle ?

Les financements pour se reconvertir dans le numérique se multiplient, au niveau national comme régional.

Les entreprises sont aujourd’hui confrontées à des difficultés de recrutement pour ces profils, et comprennent tout l’intérêt du reskillling, autrement dit de la reconversion professionnelle, qui permet à un salarié qui possède déjà les compétences comportementales d’acquérir très rapidement les compétences techniques nécessaires pour devenir :

Découvrez les compétences les plus recherchées par les employeurs et comment les développer pour réussir votre carrière.

Partagez cette actualité

Notre blog

Gros plan sur main avec souris
Article

Durée : 0 min

4 conseils pour réussir sa reconversion en data analyst

Vous envisagez de vous reconvertir en data analyst ? Vous avez bien raison. Le marché des talents en IT est en tension, les entreprises sont en quête de nouveaux profils et rivalisent d’idées pour attirer les nouveaux talents. Certains investissent même dans la reconversion professionnelle des futurs collaborateurs. Mais un changement de carrière ne s’effectue pas en un claquement de doigts. Le parcours peut être long, parsemé d’embûches et nécessite de savoir où l'on va. Pour vous donner les meilleures chances de succès dans votre projet de reconversion en data analyst, et donc de trouver l’emploi de vos rêves, il est important d’avoir en tête quelques informations clés. Elles sont au nombre de 4. Nous vous les livrons dans cet article.

Découvrir
Recruteur (infodis) en Job Dating
Article

Durée : 6 min

Pourquoi la RSE peut-elle vous aider dans vos recrutements ?

RSE, c’est le sigle pour Responsabilité Sociale (ou Sociétale) des Entreprises. Elle permet d’associer des concepts qui auraient pu paraître éloignés de prime abord : la rentabilité et l’impact positif. Elle s’applique à toutes les entreprises, du grand groupe à la start-up, et à tous les secteurs d’activités. Si la prise en compte de la RSE est d’abord bénéfique pour l’ensemble de la population, elle est aussi un levier efficace pour améliorer l’attractivité de votre entreprise. Les difficultés de recrutement n’épargnent personne. Certains métiers sont en tension et il peut être très difficile pour les recruteurs d’attirer les bons profils. Pourquoi la RSE peut-elle vous aider dans vos recrutements ? Nous vous proposons 5 raisons valables qui vont vous convaincre de mieux communiquer autour de vos actions à impact positif.

Découvrir
Collègue qui aide une autre collègue (2)
Article

Durée : 6 min

7 conseils pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise

En pleine guerre des talents, notamment pour certains métiers en tension, mieux vaut mettre en avant ses meilleurs atouts pour donner envie de vous rejoindre. Les entreprises élaborent des stratégies efficaces pour se démarquer du lot. Les candidats en quête de leur prochaine expérience professionnelle sont sensibles à certains gestes. Notamment, des étapes de recrutement raccourcies, des valeurs fortes, un management horizontal, des outils modernes ou une politique de formation développée. Nous vous proposons 7 conseils pour attirer les meilleurs talents dans votre entreprise.

Découvrir
Voir les articles du blog