Article

Pourquoi recruter des candidats avec une POEI ?

Date :

Vous avez des difficultés à recruter dans le secteur du numérique ou de l’T ou votre région fait face à une fuite des talents ? Mettre en place une stratégie de reskilling est un excellent moyen d’attirer. Le principe est simple, vous misez sur les soft skills des personnes et vous participez à leur formation pour qu’elles acquièrent les hard skills requises. La POEI, ou Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle, est une aide versée sous conditions aux employeurs qui embauchent des demandeurs d’emploi et les forment. Pourquoi recruter des candidats avec une POEI ? Découvrez nos réponses.

Qu’est-ce que la POEI ?

La Préparation Opérationnelle à l’Emploi Individuelle, POEI, est une aide financière versée par Pôle emploi aux entreprises qui s’engagent à recruter puis à former des personnes ne disposant pas de toutes les compétences techniques requises pour occuper le poste visé.

Le projet de formation est co-construit entre l’employeur et Pôle emploi.

Bon à savoir : l’aide est définie et encadrée aux articles L6326-1 à L6326-4 du Code du travail.

À noter : la POE collective (POEC) est mise en place dans un cadre collectif. Elle permet à plusieurs personnes de bénéficier de formations nécessaires à l’acquisition des compétences requises pour occuper des métiers vacants.

Pourquoi faire une POEI ?

La POEI poursuit un double objectif :

  • Pour l’employeur : répondre à ses difficultés de recrutement en complétant les connaissances techniques d’un candidat à l’embauche pour lui permettre de prendre un poste vacant.
  • Pour le demandeur d’emploi : augmenter ses chances d’un retour rapide sur le marché du travail.

Recruter via la POEI est donc un processus gagnant-gagnant.

Quels sont les avantages de la POEI pour les employeurs ?

Si vous hésitez à mettre une POEI en place dans votre société, voici ses principaux avantages.

Embaucher un candidat immédiatement opérationnel

La POEI vous permet d’embaucher un talent immédiatement opérationnel sur son poste de travail à l’issue d’une formation sur-mesure.

La formation est dispensée préalablement à l’entrée dans l’entreprise.

400 heures de formation peuvent être proposées au total. Des dérogations exceptionnelles peuvent être accordées pour dépasser ce volume horaire.

Le plan de formation élaboré répond à tous vos critères précis de recrutement.

Se faire aider dans la prise en charge des coûts de formation

Pôle emploi finance la formation.

L’aide est barémisée :

  • Pour une formation interne à l’entreprise : 5 euros net maximum par heure de formation, directement versée à l’employeur par Pôle emploi.
  • Pour une formation externe : 8 euros net maximum par heure de formation, directement versée à l’organisme de formation par Pôle emploi.

L’opérateur de compétences (OPCO) dont relève l’entreprise concernée peut contribuer au financement du coût pédagogique et des frais annexes de la formation en complétant les moyens mobilisés ci-dessus.

Comment mettre en place une POEI ?

Plusieurs critères doivent être réunis pour recourir à cette technique de reskilling.

Quels candidats peuvent en bénéficier ?

Plusieurs profils peuvent bénéficier du dispositif de la POEI :

  • Les demandeurs d’emploi, indemnisés ou non.
  • Les salariés en contrat d’insertion.

Elle est particulièrement intéressante dans le cadre de personnes en reconversion professionnelle.

Quels employeurs peuvent en bénéficier ?

La préparation opérationnelle à l’emploi individuelle s’adresse aux employeurs, du secteur public ou du secteur privé, qui peinent à recruter.

Quels types de contrat de travail peuvent être proposés aux candidats à l’issue de leur formation ?

La POEI n’est ouverte que si le recruteur et le stagiaire signent, à l’issue de la formation :

  • Un CDI.
  • Un contrat de professionnalisation d’une durée minimale de 12 mois.
  • Un contrat d’apprentissage.
  • Un CDD d’une durée minimale de 12 mois.

Le demandeur d’emploi qui s’engage dans la formation bénéficie d’une promesse d’embauche à l’issue de la formation.

Le contrat débute à l’issue de la période de formation.

Bon à savoir : dans le cadre d’un contrat proposé inférieur à 12 mois, c’est une autre aide qui peut être activée. Il s’agit de l’AFPR (Action de Formation Préalable au Recrutement).

À noter : le contrat proposé peut être à temps partiel. Dans ce cas, il doit être au minimum de 20 heures par semaine.

Quelles sont les démarches à effectuer ?

Pour bénéficier de l’aide versée par Pôle emploi, les employeurs doivent suivre des étapes prévues par la loi :

  1. Déposer une offre d’emploi auprès de Pôle emploi.
  2. Identifier un talent potentiel sur la base de ses savoir-être plus que de ses savoir-faire.
  3. Définir les compétences que le demandeur d’emploi doit acquérir au cours de la formation pour occuper le job proposé, en concertation avec Pôle emploi et avec l’OPCO dont relève l’entreprise concernée. Un plan de formation doit être construit.
  4. Choisir un organisme de formation, interne ou externe à l’employeur (déclaré et certifié QUALIOPI). Vous pouvez aussi directement former votre nouvelle recrue, sous forme de tutorat.
  5. Signer une convention avec Pôle emploi, l’organisme de formation et le stagiaire.
  6. Désigner un tuteur référent interne à l’entreprise.
  7. À l’issue de la formation :
    1. Signer le contrat de travail.
    2. Adresser à Pôle emploi :
      1. Les factures précisant les heures de formation prévues et les heures réalisées.
      2. Le bilan de l’action de formation.
      3. La copie du contrat conclu avec le salarié.
      4. Le RIB de l’entreprise ou du prestataire de formation externe.

Qui paye le salarié pendant la durée de la formation ?

Le demandeur d’emploi a le statut de stagiaire de la formation professionnelle, durant toute la formation.

Il bénéficie de :

  • L’allocation d’aide au retour à l’emploi-formation (AREF), s’il est demandeur d’emploi indemnisé.
  • La rémunération de formation Pôle emploi (RFPE), s’il n’est pas ou plus indemnisé.

À retenir

La POEI est une aide particulièrement intéressante pour vous aider à financer les formations individuelles de candidats à l’embauche qui ne disposent pas de toutes les compétences techniques nécessaires à la bonne prise en main d’un poste pour lequel vous avez des difficultés à recruter.

Partagez cette actualité

Notre blog

Trois apprenants heureux de leur cours en présentiel
Article

Durée : 6 min

Nos meilleurs conseils pour un changement de métier sans prise de risques

Vous avez décidé de changer de carrière professionnelle ? Vous avez bien raison, la quête de l’épanouissement personnel nécessite parfois quelques ajustements professionnels. Mais sachez que la route est longue avant d’atteindre votre objectif de reconversion. Parfois même sinueuse. Pour tout projet, le risque zéro n’existe pas. Y compris lors d’un changement de métier. En revanche, connaître les écueils pour mieux les éviter est fondamental. Découvrez la liste des risques encourus si vous vous décidez à prendre une nouvelle voie professionnelle et nos meilleurs conseils pour les esquiver.

Découvrir
Stagiaire à l'écoute lors d'une ouverture
Article

Durée : 5 min

Quels métiers de l’IT sont les plus touchés par des difficultés de recrutement en 2024 ?

Vous envisagez de vous tourner vers les secteurs du digital, de la tech ou de l'IT ? Vous avez bien raison. Les emplois sont porteurs et les embauches sont nombreuses. Côté employeurs, les difficultés de recrutement sont bien réelles. Face à une pénurie de profils formés, les recruteurs peinent à pourvoir tous les postes vacants. Quels métiers de l’IT sont les plus touchés ? Nos réponses dans cet article. * L’étude 2024 sur les rémunérations en France réalisée par le cabinet de recrutement Hays révèle les métiers qui sont les plus en tension.

Découvrir
Formatrice en train de donner son cours_
Article

Durée : 7 min

Comment former les collaborateurs de l’entreprise à la sécurité informatique ?

La sécurité informatique est une priorité pour toutes les entreprises. La sensibilisation de l’ensemble des salariés d’une même organisation est fondamentale pour prévenir tout risque de cyberattaque. Pour assurer le même niveau de connaissance, la formation continue est votre meilleure alliée. Elle vous permet aussi d’améliorer l’employabilité des talents et la montée en compétences de ceux qui manifestent un besoin de mobilité interne. On parle d’upskilling. Comment former les collaborateurs de l’entreprise à la sécurité informatique ? Découvrez le catalogue de formations disponibles.

Découvrir
Voir les articles du blog